PARTENAIRESMOISSON.fr

Quelques nouvelles perso et PROCHAIN WE le 1er MAI (à suivre)

 Après deux magnifiques week-ends et une semaine avec Sylvie et Michel Bouix son mari, le dernier week-end étant sans téléphone ni Internet pour écouter Dieu, je voulais donner des nouvelles en pensant bien à vous tous dans ces temps de grand chambardement et d’invitation à se recentrer sur l’essentiel ! Bien sûr je ne pars pas en voyage missionnaire à Madagascar (J’aurais dû partir dés vendredi prochain par Paris et l’ile de la Réunion), heureusement d’ailleurs que le départ n’était pas la semaine dernière en étant bloqué aujourd’hui quelque part dans le monde…
Les travaux commencés à mon domicile aux hameaux du soleil sont arrêtés et je n’ai plus ni chauffage ni cuisine… J’habite donc à Nice à Gairaut chez ma mère chez Manou ! Je ne suis donc pas à la rue et nous pouvons prendre soin l’un de l’autre!
On ne doit pas être surpris de ce qui nous arrive mais ce n’est pas évident de s’adapter! Le Seigneur tire la sonnette d’alarme pour se recentrer sur Lui, écouter son Esprit, prendre position pour lui faire confiance pour tout, donc s’opposer à la peur, et manifester Son Amour le plus possible autour de nous… Je veux voir sa Gloire se manifester de plus en plus,
avec toute mon affection
bisous Bertrand

J’ajouterai : Quel bonheur de t’ appartenir Seigneur ! C’est si bon de te reconnaître comme Sauveur et Seigneur de nos vies de pouvoir mettre notre confiance en toi « Christ en moi l’espérance de la gloire » Colossiens 1 v.27, «En effet, l’Esprit Saint que Dieu m’ a donné ne me rend pas timide, intimidé(e). Au contraire, cet Esprit me remplit de force, d’amour et de maîtrise de soi. N’aie donc pas honte de rendre témoignage de notre Seigneur, mais souffre avec moi pour la Bonne Nouvelle avec la puissance de l’Esprit » (Deuxième lettre à Timothée‬ ‭1:7‬-8 pdv2017)

«L’esprit du Seigneur, l’Éternel, est sur moi, Car l’Éternel m’a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la liberté, Et aux prisonniers la délivrance;»
‭‭Ésaïe‬ ‭61:1‬ Pour publier une année de grâce de l’Éternel, Et un jour de vengeance de notre Dieu; Pour consoler tous les affligés;
Esaïe 61 v.3 Pour leur donner un diadème au lieu de la cendre, Une huile de joie au lieu du deuil, Un vêtement de louange au lieu d’un esprit abattu, Afin qu’on les appelle des térébinthes de la justice, Une plantation de l’Éternel, pour servir à sa gloire. «Leur race sera connue parmi les nations, Et leur postérité parmi les peuples; Tous ceux qui les verront reconnaîtront Qu’ils sont une race bénie de l’Éternel.»
‭‭Ésaïe‬ ‭61:9‬ ‭LSG‬‬ Bertrand

Témoignage de John G. Lakc (Naissance : 18 mars 1870 // Décès : 16 septembre 1935 )

La protection divine

A un moment donné de ma vie, je servais le Seigneur dans une région où sévissait la peste bubonique. Vous ne pouviez trouver personne pour enterrer les morts, même en payant mille dollars. Dans des moments pareils, le gouvernement ne contrôle plus la situation.

Mais je n’ai jamais attrapé cette maladie.

Parce que nous étions en communion avec le Saint-Esprit, un petit gars hollandais et moi, nous sommes allés ensemble enterrer un grand nombre de gens qui étaient morts de la peste bubonique. Nous allions dans les maisons et nous emportions les corps. Nous creusions les tombes et nous enterrions les gens. Parfois, nous enterrions trois ou quatre personnes dans la même tombe.

Nous n’avons jamais attrapé la peste. Pourquoi ? Parce que nous savions que la loi de l’Esprit de vie en Jésus-Christ nous protégeait. Cette loi était à l’œuvre. Quand, par un acte conscient de notre volonté, nous nous mettons en contact avec Dieu, la foi prend possession de notre cœur, et notre nature est changée. Au lieu d’être remplis de crainte, nous sommes remplis de foi !

Au lieu d’absorber et d’attirer à nous tout ce qui passe, notre esprit repousse la maladie et la contagion.

L’Esprit de Christ Se répand dans tout notre être, et sort de tous les pores de notre corps, de nos mains, de notre cœur…

Pendant la grande peste dont j’ai parlé, le gouvernement a envoyé un navire avec des médicaments et une équipe de médecins. L’un des médecins m’envoya chercher, et me dit :

« Qu’est-ce que vous utilisez pour vous protéger ? Nous avons tel et tel moyen de nous protéger, mais nous pensons que si un homme peut rester vivant, soigner les malades, et enterrer les morts, comme vous le faites, il doit avoir un secret. Quel est votre secret ? »

Je répondis :

« Frère, c’est la loi de l’Esprit de vie en Jésus-Christ ! Je crois que tant que je garderai mon esprit en contact avec le Dieu vivant, pour que Son Esprit remplisse mon esprit, mon âme et mon corps, aucun germe ne pourra s’attacher à moi, car l’Esprit de Dieu le tuera. »

Il me dit : « Ne pensez-vous pas que vous feriez mieux de vous protéger par les moyens que nous avons ? » Je lui dis : « Non, docteur.

Mais je pense que vous aimeriez faire une expérience avec moi. Allez prendre un peu de l’écume qui sort des poumons des malades, après leur mort. Placez-la sous un microscope, et vous pourrez voir grouiller les germes vivants. Vous verrez que ces germes continuent à vivre un bon moment après la mort des malades. Ensuite, je placerai ma main sous votre microscope, et vous mettrez les germes sur ma peau.

Vous verrez que ces germes mourront instantanément.

Ils acceptèrent de faire l’expérience et virent que cela se passait comme je l’avais dit.

Ils me demandèrent : « Mais qu’est-ce qui se passe ? » Je répondis :

« C’est la loi de l’Esprit de vie en Jésus-Christ !

Quand l’esprit et le corps d’un homme sont remplis de la glorieuse présence de Dieu, celle-ci s’échappe de tous les pores de sa chair et tuent les germes de maladie ! »

En revanche, si mon âme avait été soumise à la loi de la mort, j’aurais été dans la crainte et dans les ténèbres. Il se serait passé exactement le contraire. Mon corps aurait absorbé les germes, qui auraient provoqué la maladie, et je serais mort !

PROCHAIN WEEK END le 1er Mai avec Cyril CERDAN (bientôt la suite)