PARTENAIRES MOISSON

Nouvelles du Moyen Orient – House of Blessing

Articles de Jake Geier traduit par partenairesmoisson.fr
http://keeplookingupward.com/h-o-b/

 

Nouvelles du Moyen Orient : 1 Décembre 2015

Hier matin, le 30 Nov. 2015, j’ai reçu un appel téléphonique inattendu de Syrie. Habituellement, nos appels hebdomadaires se passent le vendredi matin mais pasteur R m’a téléphoné parce qu’il voulait me raconter un évènement exceptionnel concernant un homme du nom de Cheikh Salem.

Cheikh Salem était, depuis de nombreuses années, un des leaders cheikh musulman. Il y a un peu moins d’un an, la mission de la Maison de la Bénédiction (House of blessing, HOB) lui avait parlé du vrai Dieu et de Son fils, Jésus le Messie. Après avoir entendu parler de la puissance du sang de Jésus qui pouvait laver tous les péchés et qu’il était possible d’avoir une relation vivante avec Dieu, il accepta de devenir disciple de Jésus-Christ. Après avoir suivi une formation, Frère Salem commença à enseigner les vérités et principes énoncés dans la Bible. Il est vite devenu évidant que Dieu avait une onction spéciale pour lui alors qu’il devenait un prédicateur puissant pour le Royaume de Dieu . Depuis le jour où il devint croyant, il donna toute sa vie pour la mission qu’il avait reçue du Seigneur. Il donnait également beaucoup de ses propres finances personnelles pour les besoins du ministère.

Il y a peu de temps, l’Esprit de Dieu a commencé à lui parler de revenir à la mosquée près de Falloujah où il avait enseigné dans le passé. Il obéit au Seigneur, contacta les personnes nécessaires, et fut autorisé à prendre la parole. Frères Omar et Adel, et d’autres de la direction de HOB dont le père de Rami (j’ai fait mention de lui dans les nouvelles précédentes, il est également un ancien leader cheikh musulman) allèrent à la mosquée avec le frère Salem pour l’aider.

D’après son rapport, il y eu au moins 250 hommes qui se réunirent à la mosquée pour entendre cet homme parler. Il commença son discours en expliquant qu’il y avait un peu plus de 6 mois, il était devenu chrétien, croyant en Jésus-Christ, le vrai Messie. Comme il partageait son témoignage, il raconta aux hommes rassemblés qu’il n’avait pas réalisé pendant toutes les années pendant lesquelles il était cheikh musulman, qu’il avait enseigné à partir d’un livre plein de mensonges. Après, être devenu chrétien, il priait nuit après nuit pour que Dieu lui pardonne pour les choses qu’il avait enseignées…mais il n’avait jamais su ce qui était écrit dans la Bible, et ainsi avait enseigné dans l’ignorance. Maintenant il avait compris les choses merveilleuses que l’on trouve dans la Bible et il ne pouvait s’empêcher de partager avec tout le monde ces vérités éternelles de ce livre étonnant !

Après avoir raconté son histoire et après sa prédication, chaque homme dans cette mosquée demanda la prière pour que leurs péchés soient pardonnés. Pour s’assurer que chacun ait compris qu’une vraie repentance était nécessaire pour que « la prière du pécheur » soit valide, il prit avec l’aide des frères de la mission HOB qui l’avaient accompagné, les hommes, dix par dix et les amenèrent à la prière de repentance et à la soumission à Jésus le Messie. Après le temps de prière, cette mosquée fut tellement remplie de la présence de l’Esprit de Dieu que tous (250+) crièrent à plein poumon : « Gloire à Dieu, Alléluia !! »

L’excitation a dû être un peu comme à l’époque de l’Église primitive quand les gens de tout horizon ont trouvé la libération, la paix, et l’assurance éternelle qui vient quand on met sa vie entre les mains du Seul qui peut vraiment rendre un homme libre éternellement. Actes 6 :7 nous donne un aperçu de l’histoire de l’Église primitive :

La parole de Dieu se répandait de plus en plus, le nombre des disciples augmentait beaucoup à Jérusalem, et une grande foule de sacrificateurs obéissaient à la foi.

Un autre verset des Écritures, Actes 8 :4-8 nous donne un autre exemple :

Ceux qui avaient été dispersés allaient de lieu en lieu, annonçant la bonne nouvelle de la parole. Philippe, étant descendu dans la ville de Samarie, y prêcha le Christ. Les foules tout entières étaient attentives à ce que disait Philippe, lorsqu’elles apprirent et virent les miracles qu’il faisait. Car des esprits impurs sortirent de plusieurs démoniaques, en poussant de grands cris, et beaucoup de paralytiques et de boiteux furent guéris. Et il y eut une grande joie dans cette ville.

L’histoire de l’Eglise, depuis le tout début, avait des milliers et puis finalement, des millions qui reconnurent le Messie. C’est exactement ce qui se passe partout dans le monde d’aujourd’hui. La croissance la plus rapide de l’Eglise de cette dernière génération se trouve au Moyen-Orient. C’est si encourageant, mais l’histoire qui raconte la croissance miraculeuse de l’Eglise de Jésus-Christ aujourd’hui–comme elle l’a toujours été, est baignée dans le sang des martyrs.

Le matin, après ce grand évènement à la mosquée, frère Omar partit là où son ami Salem séjournait. Alors qu’il marchait sur la route, il trouva Frère Salem couché sur la route. Il venait d’être poignardé et laissé pour mort avec le couteau encore dans son corps.

Jésus nous a dit, « Le diable ne vient que pour tuer, voler, et détruire, mais je suis venu pour vous donner la vie, et la vie en abondance. » Le travail de cet homme sur cette terre, venait de s’achever. Il obéit à l’appel son Maître de prendre sa croix et de Le suivre . Il connait maintenant la joie de son Seigneur ainsi que les 700 autres missionnaires bénévoles d’HOB qui donnèrent aussi leurs vies ces derniers 45 mois. Le fruit de son ministère toutefois, continuera jusqu’à ce que le Seigneur nous appelle tous à la maison ! Cependant, ces 250 hommes qui ont soumis leur vies à Jésus-Christ vont tous désormais toucher leurs familles et leurs amis avec le même message.

Jésus a dit dans Jean 12 :24-26 :

En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle. Si quelqu’un me sert, qu’il me suive ; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, le Père l’honorera.

La première étape dans ce processus de « mort » est de se soumettre totalement à la volonté du Maître. Cela ne coûte pas toujours la mort physique, mais parfois Il le fait. Dans le cas de frère Salem, il devint martyr pour sa foi en Jésus-Christ. Des photos de frère Salem avant l’inhumation sont ci-dessous, elles sont inclues ici seulement pour vous toucher sur la réalité de l’histoire de sa mort. Nous reverrons frère Salem lorsque nous seront réunis dans le Royaume.

La question que je dois me poser : « Suis-je abattu ? L’êtes-vous ? »

Alors que j’entendais cette histoire par téléphone environ deux heures après que le frère Salem fut enterré, d’autre missionnaires de la Maison de Bénédiction donnaient aussi leurs vies. Un certain nombre d’entre eux ont été tué avec plus de vingt nouveaux croyants dans la zone où œuvrent sœur Mofidah et son groupe de veuves. Deux autres missionnaires HOB ont été tués en Syrie et trois en Irak, assassinés par des terroristes ISIS pendant les trois derniers jours de Novembre.

Le travail se poursuit dans tous les domaines. Pasteur R continue d’exhorter la prudence dans la façon dont les missionnaires HOB doivent faire leur travail et prendre soin d’écouter la direction de l’Esprit de Dieu pour éviter certains des pièges.

S’il vous plaît, continuez à prier…sérieusement. Priez pour que plus d’âmes soient touchées avant qu’il ne soit trop tard. Priez pour que les besoins soient pourvus. Priez pour la protection des missionnaires. La guerre continueSheikh-Salem-41 de se renforcer en taille et en intensité. Au point où nous en sommes, le conflit ne fait que s’empirer. Mais Dieu est toujours en contrôle ! De tout ! Il est digne de toute notre louange et notre adoration !

Sheik-Salem-31 Sheikh-Salem-21 Sheikh-Salem-13

 

Nouvelles du Moyen Orient : 4 Décembre 2015

L’histoire de Saul dans le Nouveau Testament, le persécuteur pharisien et féroce des chrétiens, qui est devenu le bien-aimé apôtre Paul, est l’une des plus grandes histoires de pardon dans la Bible. L’histoire de la transformation de Saul en Paul, est la preuve de la grâce immense de Dieu et montre combien Dieu veut nous pardonner et nous libérer de la peine éternelle, de la mort spirituelle. Tout ce que Dieu demande, c’est que nous nous humilions devant Lui, que nous nous repentions et recevions Son don gratuit du salut et de la vie éternelle dans Son Royaume. Les paroles de Jésus dans Matthieu 26 :28 : « Ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour la multitude, pour le pardon des péchés. »

Dans cette lettre de nouvelles du Moyen-Orient, aujourd’hui, je vais partager avec vous un événement qui a eu lieu hier, le 3 Déc. 2015, juste quatre ou cinq jours après que frère Salem fut martyrisé pour sa foi en Jésus-Christ. Le pasteur R de la Maison de Bénédiction vient de m’appeler juste après avoir reçu des renseignements.

Une lutte entre de nombreuses forces continue d’accroître au Moyen-Orient et le nombre de morts et de blessés n’arrête pas d’augmenter. Une des tâches les plus difficiles des missionnaires de la Chambre de Bénédiction est d’essayer d’atteindre le plus grand nombre possible avant que les âmes ne passent dans l’éternité.

Quelques heures avant de recevoir ce rapport, l’une des missionnaires de HOB dans la région de Falloujah tomba sur une famille qui venait d’être victime d’un attentat à la bombe. Il y avait un homme gravement blessé et près de lui une femme, quatre garçons et deux filles qui gisaient là, déjà morts. La missionnaire s’approcha de l’homme et lui dit :

« Puis-je vous aider ? Le Seigneur m’a envoyé ! Qui sont ces morts ? »

L’homme répondit : « Je ne suis pas digne ! Je suis un homme très mauvais ! Je sais que Dieu est en colère contre moi !

La missionnaire écouta tout ce qu’il avait à dire, puis lui demanda, « Pourquoi dites-vous que vous êtes un homme si mauvais ? »

 » Savez-vous qui est Sheikh Salem ? « 

 » Oui, bien sûr, je le connaissais. « 

« Je suis celui qui l’ai tué ! Voilà pourquoi j’ai perdu ma femme et mes six enfants ! Pourquoi voulez-vous m’aider ? Je suis un homme mauvais ! »

Après avoir dit cela, il commença à pleurer.

« Dieu pardonne si vous lui demandez ! Vous êtes gravement blessé, je veux prier avec vous. Voulez-vous me laisser prier ? »

Après cela, il prononça : « Depuis que je l’ai tué, je n’ai pas pu le faire sortir de mes pensées. Je ne dors plus et je crois qu’il me suit partout ! Vous voulez prier avec moi pour que Dieu me pardonne ? Je veux être pardonné pour ce que j’ai fait « .

Alors que tout cela se passait, Frère Omar, Adel, et quelques autres arrivèrent pour voir ce qui se passait. L’homme, qui s’identifiait comme Muhammad, a ensuite demandé si Fatima, la veuve du frère Salem, était près d’ici. Il voulait la voir pour qu’il puisse lui demander pardon. Omar a rapidement trouvé quelqu’un pour l’amener sur place.

Lorsque Fatima arriva, Muhammad lui répéta tout ce qu’il avait dit aux autres, il n’arrêtait pas de répéter : « Je suis tellement désolé, j’ai tué cet homme. C’était un homme de Dieu, un prophète. Je ne pouvais pas le faire sortir de mes pensées. Je ne pouvais même plus dormir, et maintenant toute ma famille aussi est morte ! Dieu pourrait-il me pardonner ? Pouvez-vous me pardonner ? »

Fatima lui répondit, « Je te pardonne, Muhammad. Dieu te pardonnera, aussi. Une des choses lorsque l’on devient un disciple de Jésus, c’est de nous repentir de nos péchés. Vous venez maintenant de vous repentir d’avoir tué mon mari. La Bible nous enseigne de nous confesser nos péchés les uns les autres. Avez-vous d’autres péchés dont vous avez besoin de vous confesser ? »

« Oui, j’ai tué trois autres hommes … Dieu peut-Il encore me pardonner ? … Comment puis-je devenir comme vous et avoir cette aptitude à pardonner ? »

« Quand nous confessons nos péchés et demandons le pardon de Dieu, Il pardonne, et Il change notre cœur ! »

Alors les missionnaires prièrent avec cet homme brisé et humilié. Il fut glorieusement sauvé.

Ensuite il parla à Fatima : « Je sais que je vais mourir. Je suis tellement reconnaissant pour votre pardon. Permettez-moi de vous embrasser les pieds Fatima. Je sens tellement la paix dans mon cœur maintenant ! Merci de m’avoir aidé à trouver Jésus ! »

Après avoir accompagné Muhammad dans sa prière de repentance, les missionnaires ont continué pendant près de 90 minutes à lui parler de la Parole de Dieu. Ils lui parlèrent surtout sur la véritable identité de Jésus, la puissance de Son Sang et de la foi. Ils continuèrent à le remplir avec la Parole de Dieu jusqu’à ce qu’il décède paisiblement.

Quand j’ai entendu le récit de cet homme, je me suis souvenu de ce que, ensemble avec le Pasteur R, nous avions convenu dans la prière lorsqu’il m’avait annoncé l’assassinat du frère Salem. Nous avions prié que Dieu ne permette pas à l’homme qui avait assassiné notre frère d’avoir la paix jusqu’à ce qu’il trouve Jésus comme Sauveur pour lui-même. Dieu a répondu à notre demande seulement quatre ou cinq jours après notre prière !

Nous servons un Dieu puissant !

La Bible en dit long sur le pardon. Voici quelques passages de l’Écriture :

 « Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. » (Mattieu 6 :14-15)

« C’est moi, moi qui efface tes transgressions pour l’amour de moi, Et je ne me souviendrai plus de tes péchés. Réveille ma mémoire, plaidons ensemble, Parle toi-même, pour te justifier. » (Esaïe 43 :25-26)

« En lui nous avons la rédemption par son sang, le pardon des péchés, selon la richesse de sa grâce dont il a fait abonder envers nous en toute sagesse et intelligence … » (Ephésiens 1:7-8)

« Il nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, en qui nous avons la rédemption par son sang, le pardon des péchés. » (Colossiens 1 :13-14)

« Autant l’Orient est loin de l’Occident, autant il éloigne de nous nos mauvaises actions. Et, comme un père est plein d’amour pour ses enfants, l’Eternel est rempli d’amour pour ceux qui le révèrent : Il sait de quelle pâte nous sommes façonnés, il se rappelle bien que nous sommes poussière. L’homme… sa vie ressemble à l’herbe, à une fleur des champs : la voici qui fleurit ! Qu’un vent souffle dessus, la voilà disparue ! Le lieu qu’elle occupait ne la reconnaît plus. Eternel, ton amour est là depuis toujours et durera toujours pour ceux qui te révèrent. Ta loyauté demeure à l’égard des enfants de leurs enfants. Elle est pour ceux qui restent fidèles à ton alliance, pour ceux qui se souviennent de tes commandements pour les mettre en pratique . . . » (Psaume 103 :12-18)

« Quel est le Dieu semblable à toi, qui efface les fautes et qui pardonne les péchés du reste de ton peuple qui t’appartient ? Toi, tu ne gardes pas ta colère à jamais, mais tu prends ton plaisir à faire grâce. Oui, de nouveau tu auras compassion de nous, tu piétineras nos péchés, et au fond de la mer, tu jetteras nos fautes. » (Michée 7:18-19)

Peu de gens sont confronté à la nécessité de pardonner à quelqu’un qui a tué un membre de sa famille. Nous pouvons nous demander, « Pourrais-je pardonner comme ça ? » Peut-être nous dirons, sans vraiment y réfléchir « Oui, même si quelqu’un a tué un membre de ma famille, je voudrais pardonner. » Pourtant combien d’entre nous, nous nous accrochons à des délits mineurs. Combien de fois quelqu’un nous a laissé dans un « accès de colère » que nous avons gardé parfois pendant des semaines, des mois, ou même des années ? Il y a matière à réflexion.

Alors que le pasteur R était au téléphone avec moi ce matin, il m’a donné un bref résumé de ce qui se passe avec la Maison de la bénédiction dans d’autres parties du Moyen-Orient. La météo est de plus en plus rude maintenant que l’hiver approche. Les gens doivent se démener pour chaque morceau de nourriture qu’ils peuvent trouver, juste pour survivre. Les efforts de soutien des Nations-Unies sont de moins en moins importants. La Maison de la bénédiction est devenue une source importante, mais il est absolument impossible de répondre à une telle nécessité. Les besoins sont énormes : matelas, couvertures, vêtements, blé, médicaments, Bibles. Dieu a été miséricordieux et Il continue de multiplier les provisions et les finances à mesure que les besoins arrivent.

Dans le nord où HOB travaille, ils ont accueilli ces derniers jours 40 nouveaux croyants à la famille de Dieu. Dans la même zone, au moins 20 nouveaux croyants sont morts en raison de l’exposition et de la famine. Les missionnaires font face maintenant à cela presque quotidiennement. Les campagnes de bombardement sont tellement intenses, et venant de tant de militaires différents, qu’il est impossible pour les gens de trouver des lieux de sécurité. La Grande-Bretagne a désormais rejoint la guerre avec leur Royal Air Force.

Sœur Mofidah, ces deux, trois derniers jours, a été en mesure encore d’aider 80 blessés. Beaucoup d’entre eux ont été guérit miraculeusement de leurs blessures par Dieu, et tous, les 80 ont accepté Jésus comme leur Sauveur et Seigneur. Le reste de la communauté des veuves de Mofidah a touché 600 autres ! Les gens souffrent beaucoup, mais sont très ouverts au message d’espoir éternel que les missionnaires sont en mesure de leur apporter.

Dans la région du Kurdistan, les bombardements s’intensifient, surtout depuis que la Turquie est engagée. Toutefois, la Turquie ne bombarde pas ISIS, ils frappent les Kurdes. En dépit des bombes, il y a eu huit nouvelles familles qui se sont tournés vers Jésus. Huit familles, avec en moyenne entre 10-12 membres chacun.

Des indications venant de l’Iran annoncent que les missionnaires de HOB ont pu atteindre une dizaine de familles. Ils continuent à se déplacer avec beaucoup de précaution, en espérant éviter la détection par les autorités, et faire encore des incursions dans les familles.

Le pasteur R a ajouté un petit mot sur les hommes devenus chrétiens après la prédication de Cheikh Salem à la mosquée, quelques jours avant sa mort. 200 nouveaux croyants ont déjà été rajoutés à la famille de Dieu au travers de ces hommes ! Nous avons estimé avec le pasteur R que l’événement à cette mosquée finirait par attirer des milliers de personnes à s’engager avec Jésus le Messie ! Déjà nous en voyons les prémices.

Comme nous terminions la discussion, le pasteur R a fait ces commentaires à propos de l’augmentation de la guerre. Je paraphrase ce qu’il a dit : « Ici nous avons toutes ces nations apportant leurs forces armées dans le Moyen-Orient, soi-disant pour aider à vaincre le terrorisme. Toutes ces bombes et missiles sont lâchées, les bâtiments sont détruits partout, et des milliers de vies tombent. Les Nations Unies ont leurs intermédiaires sur place, et il y a une certaine aide qui arrive à passer (mais pas n’importe où, seulement où c’est nécessaire). Mais qui est là pour leurs besoins spirituels ? Dieu garde toujours la porte ouverte, mais qui prend soin des besoins de tous ces gens qui sont en train de mourir ? La plupart entendent parler de la tenue de réunions et de conférences partout dans le monde. Ce sont seulement les missionnaires qui prêchent l’Evangile de la puissance du sang de Jésus, ce sont seulement les missionnaires qui prient pour la guérison des malades et des blessés, et ce sont les missionnaires qui ressuscitent les morts. Les missionnaires sont aussi ceux qui font de leur mieux pour assurer l’approvisionnement quand ils le peuvent, afin d’essayer de garder les gens en vie assez longtemps pour être en mesure de les aider avec leurs besoins spirituels. Priez pour nous, et je remercie ceux qui le font ».

J’entendu son cœur et son âme. C’était le cœur d’un homme qui s’attend à mourir sur le champ de mission. C’était le cœur d’un homme qui a regardé la mort de plus 700 de ses propres missionnaires ces 44 derniers mois. Il a enterré des enfants et des anciens. Il a lui-même été attaqué à plusieurs reprises, parfois laissé pour mort. Le travail de la mission est en train de changer de façon inattendue. Au lieu de sessions d’enseignement intenses quotidiennes où les nouveaux missionnaires sont formés pour remplacer les missionnaires perdus, maintenant l’accent de la mission est d’atteindre les mourants avant leur mort pour leur transmettre le message de l’évangile et de les amener au Messie. Puis, les gens sont formés entre temps, comme il est possible de le faire.

Aujourd’hui, le besoin c’est la prière… la prière continue, jour après jour. Les besoins sont énormes, matériellement, financièrement, et spirituellement. Notre Dieu est puissant mais il travaille au travers de son peuple. Nous sommes son peuple. Nous devons être un système de soutien, peu importe la dénomination ou l’église dont nous sommes membre. Dieu ne se soucie pas des dénominations, ou du cachet de notre organisation. Nous sommes le Corps du Christ, et eux sur l’avant-garde se sont nos frères ! Continuons à prier pour que le Seigneur de la moisson ouvre des portes, de sorte que le retour du Messie soit hâté ! Il revient bientôt !

 

Nouvelles du Moyen Orient : 11 Décembre 2015

Combien d’entre nous n’ont-ils pas dit un jour que nous aurions aimés avoir vécu à l’époque de l’Église primitive. Nous lisons les histoires qui ont été rédigées pour nous dans le livre des Actes et certaines des histoires de l’Église primitive et nous aurions aimé être témoin de ces évènements. Beaucoup d’entre nous ont également entendu les histoires du réveil d’Azuza Street, au début du 20ème siècle et sont surpris par les choses que Dieu a fait dans le passé. Les Écritures n’ont-elles pas promis cependant, que Dieu déverserait Son Esprit de façon puissante à la fin de l’Age de l’Église ? Ces mêmes choses se produisent partout dans le monde d’aujourd’hui, y compris au Moyen-Orient. Je prie pour que l’histoire ci-dessous encourage chacun d’entre vous.

J’ai reçus un appel mardi matin, 8 Décembre, 2015, du pasteur R qui était tellement excité de raconter cette histoire qu’il n’a pas voulu attendre notre appel téléphonique habituel du vendredi.

Quelques jours après l’assassinat de Cheikh Salem à Falloujah, en Irak, Frère Omar fut contacté par Fatima, sa veuve. Elle partagea avec lui que son mari avait eu un fort désir de faire un rassemblement fraternel avec tous les nouveaux croyants convertis suite à son prêche à la mosquée. Tragiquement, il fut assassiné le lendemain matin et ne fut pas en mesure d’organiser ce rassemblement fraternel. Sa veuve, Fatima, cependant senti profondément que le Seigneur lui demandait d’aller de l’avant avec les projets de son mari. Elle demanda donc à Omar de contacter les nouveaux croyants et toutes autres personnes qui avaient le désir de participer à cette réunion spéciale et de leur demander de venir à son domicile le lendemain soir. Elle dit à Omar que son mari avait mis de côté 12 bouteilles de vin dans ce but et que beaucoup de malades devaient être invités parce qu’elle sentait que le Seigneur allait les guérir pendant le rassemblement.

Avant la préparation de la réunion, le Seigneur demanda à Fatima d’ajouter quelques ingrédients aux 12 bouteilles de vin. Elle rassembla 50 litres d’eau, du sucre, du gingembre, de la cannelle, des clous de girofle, environ un kilogramme d’herbes variées, et des citrons coupés en deux. Fatima mit tous ces ingrédients ensemble dans un récipient comme un bol de punch, et prépara du pain pour la communion. Frère Omar, sachant qu’il y aurait probablement des centaines de personnes qui viendraient, exprima son inquiétude au sujet des quantités. 250 hommes étaient devenus disciple de Jésus-Christ dans la nuit où Salem avait partagé son témoignage et son enseignement, et au moins 200 autres depuis. Mais, Fatima lui assura que c’était ce que le Seigneur lui avait demandé de préparer.

Alors que cette célébration de communion un peu spéciale commençait, Omar, Adel, le père de Rami, également un ancien chef cheikh, et les autres leaders chrétiens furent choqués par le nombre de personnes qui commencèrent à arriver dans la maison. Il leur semblait que le flux de gens n’allait jamais s’arrêter ! Au bout du compte, ils estimèrent que plus de 1200 personnes avaient participées à l’évènement !

Comme les invités se rassemblaient et commençaient à partager la communion, beaucoup de personnes malades arrivèrent, dont beaucoup de cas de paludisme et autres maladies. Alors qu’ils prenaient la communion, Dieu commença à guérir les uns et les autres ! Rapidement quelqu’un commença à jouer du tambourin, et les gens commencèrent à chanter, à danser devant le Seigneur, et à L’adorer ! Après un temps, comme le rapporte Omar, le Saint-Esprit descendit sur eux et ils commencèrent à parler dans des langues inconnues, tout comme ça s’est passé dans le chapitre 2 des Actes ! Ils louèrent, dansèrent, chantèrent, adorant le Dieu qui leur avait donné la rémission de leurs péchés et qui leur promettait une éternité de bonheur en Sa présence ! Cette célébration continua, ininterrompue jusqu’à 2:00 de matin. Les gens ne voulaient pas rentrer chez eux, mais finalement la soirée prit fin.

Voilà toute une série de miracles provenant d’une simple prédication de la Parole de Dieu d’un ancien leader cheikh musulman ! Non seulement cela avait permis à plusieurs centaines de devenir des disciples de Yeshua, le Messie et Roi qui vient, mais cela avait provoqué un grand nombre de guérisons – confirmé par de nombreux médecins. Puis il y eut l’effusion de l’Esprit-Saint sur ce groupe de fidèles ! Quel glorieux événement ! Et…même si c’est la troisième partie de cette histoire incroyable, c’est seulement qu’un début !

Un autre miracle qui n’a été remarqué que par quelques-uns, c’est que le « punch » n’a jamais manqué. Les gens n’ont cessé de prendre des verres pour la communion pendant leur louange et leur adoration. Lorsque la soirée fut terminée, il resta une grande quantité de « punch ». Il fut distribué à la foule et emmené dans les foyers pour le partager avec ceux que Dieu allait envoyer. Que pensez-vous de ce que Dieu a fait avec le reste de ce « punch » que les gens burent ? Je suis convaincu que Dieu toucha des dizaines d’autres, fit des guérisons et baptisa de son Esprit ceux qui se soumirent à Sa seigneurie. Je sais qu’il y aura d’énormes conséquences de cette série d’événements.

 

J’ai relu le livre des Actes des Apôtres ces derniers jours en raison de ces nouvelles qui nous viennent du Moyen-Orient. Je suis vraiment touché spirituellement parce que je sais que cela fait partie de l’accomplissement de ce qui a été annoncé dans l’Ancien Testament par le prophète Joël, puis cité dans Actes : « Et il arrivera, ensuite que je répandrai mon Esprit sur toute chair ; vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des songes, vos jeunes gens auront des visions, également sur Mes serviteurs et sur mes servantes je répandrai mon esprit en ces jours …» (Joel 2 :28-29) (Actes 2 :17-18)

 

Articles des Nouvelles du Moyen-Orient traduits précédemment:

Nouvelles du Moyen Orient et l’incroyable histoire de Nabil

Suite des nouvelles du Moyen Orient et de la veuve de Nabil

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *