PARTENAIRES MOISSON

Suite des nouvelles du Moyen Orient et de la veuve de Nabil

Articles de Jake Geier
http://keeplookingupward.com/h-o-b/

Lors du dernier appel de notre ami R **** pasteur en Syrie, fondateur de la Maison de la bénédiction, je ne pouvais pas m’empêcher de penser à Joël 3:14 qui dit:  » C’est une multitude, une multitude, dans la vallée du jugement; car le jour de l’Éternel est proche…  »

R **** m’a dit que les missionnaires bénévoles qui se lèvent continuellement et qui sont formés, travaillent jour et nuit pour atteindre autant de personnes que possible avec la Bonne Nouvelle de l’amour de Dieu à l’humanité dans le peu de temps qui reste. Les réfugiés continuent d’affluer dans la région par milliers, tous ayant tout laissé derrière eux sauf ce qu’ils pouvaient emporter sur leur dos. Il est difficile pour la plupart d’entre nous d’imaginer les conditions de vie dans ces camps de réfugiés. Il est impossible de répondre à l’énorme besoin, même pour les besoins les plus élémentaires, et cela malgré l’aide des ONG ou des Nations Unies. Il y a cependant chaque jour de nouveaux témoignages qui montre comment Dieu intervient et fait l’impossible.

Un des défis, dans de telles situations de surpeuplement, est que toute maladie qui s’installe même dans un temps très court, peut affecter une multitude de personnes. L’assainissement est un énorme problème. Les gens sont mal nourris, pas assez protégés du froid; la saison cette année étant particulièrement rude, et bien sûr, il n’y a pas assez de médicaments pour répondre à l’énorme besoin.

Il y a aussi le problème de la guerre civile en Syrie, qui a fait au moins 150 000 morts ces trois dernières années. Comme si la guerre civile, cette véritable catastrophe humaine où les gens doivent essayer de survivre n’était pas assez, il y a près de trois douzaines de groupes djihadistes qui tuent juste pour le plaisir de tuer, sans risquer d’être poursuivit par quiconque.

Au milieu de tout ce chaos vivent les chrétiens. Ces personnes font face au plus grand danger. En dépit du fait que les groupes djihadistes se haïssent et s’entretuent les uns les autres, les chrétiens sont leur cible. J’ai souvent mentionné cela dans mes articles précédents donc je ne vais pas entrer dans les détails ici, mais les conditions sont extrêmement désespérées.

Le pasteur R **** raconte que malgré les circonstances impossibles, Dieu intervient encore et encore. Beaucoup de gens ont été guéris grâce aux prières des missionnaires volontaires, et plus de 200 personnes sont ressuscité des morts récemment, alors que tant de gens mourraient à cause du froid.

Un autre miracle est une réponse directe à la prière face au manque de nourriture. Le Saint-Esprit m’avait récemment poussé à prier (et beaucoup d’autres, j’en suis sûr) spécifiquement pour que la nourriture puisse fournir surnaturellement plus de nutrition que la quantité normalement disponible. C’est apparemment exactement ce qui a été vécu par beaucoup. Gloire à Dieu! Dieu a nourri plusieurs millions Israélites et tous leurs animaux dans le désert pendant quarante ans après leur sortie d’Egypte, et il n’en est pas moins Dieu aujourd’hui qu’il ne l’était alors.

Il y a encore eu des milliers de conversion à l’Evangile du Christ la semaine dernière. Le nombre de chrétiens est en croissance exponentielle maintenant. Frère Omar de l’ouest de l’Irak est venu récupérer 500 nouvelles bibles pour les croyants Irakiens. Il nous a avoué qu’ils avaient besoin de bien plus que ces 500 bibles, mais, la nécessité était tout aussi grande dans tous les autres pays arabes qui sont actuellement touchés par la moisson de ces derniers temps. Le pasteur R **** se prépare à envoyer 20 missionnaires Syriens en Irak pour aider Omar et son ministère. Il avait exprimé à quel point il était submergé et avait désespérément besoin d’aide. C’est un bon problème! Ces missionnaires sont déjà prêts et sont sur le point de partir d’ici quelques jours.

Pendant ce temps, R **** continue à former et à lever autant de ministère qu’il le peut. J’ai également appris qu’il y avait une équipe de frères qui traduisent des enseignements qui leur ont été envoyés. Ce n’est pas une tâche facile, mais avec toute une équipe de personnes qui travaillent dessus, la traduction se fait beaucoup plus rapidement. Ça s’est avéré être une chose que Dieu a choisi d’utiliser dans l’effort d’évangélisation. Il n’y a pas assez de Bibles pour la multitude de gens, mais grâce à l’abondance des bibles imprimées avec les enseignements, les personnes au moins ont accès à un enseignement sain en même temps que les bibles. C’est un projet qui grandit rapidement, la distribution a atteint des centaines de milliers de personnes depuis que le projet de la Maison de Bénédiction a commencé en Avril 2012.

Quel Dieu incroyable nous servons! Je prie pour que vous soyez nombreux à prendre à cœur cette œuvre de la Maison de Bénédiction et que vous puissiez prier pour eux avec ferveur chaque jour. De la même manière que très nombreux sont ceux qui paient généreusement le prix ultime de leur foi en Jésus-Christ. La Maison de Bénédiction a besoin de beaucoup de prière et bien sûr a toujours besoin de Bibles – des milliers! La commande en cours est de 5000 Bibles. Elles sont imprimés par un imprimeur secret en Jordanie et au coût de 15$ chacune. L’imprimeur a promis de travailler jour et nuit jusqu’à ce que la commande soit terminée.

La Maison de la Bénédiction, le pasteur R ****, son équipe de ministères, et bien-sûr Anne et moi-même vous remercie du fond du cœur pour les deux dernières années de soutien, à la fois dans la prière et dans les finances pour acheter des Bibles. Des centaines de milliers de personnes ont été impactées ces 23 derniers mois, et il n’y a pas de ralentissement dans ce que Dieu fait! C’est une véritable course jusqu’à la ligne d’arrivée. Pour tous ceux qui veulent nous aider à fournir des bibles, s’il vous plaît utiliser l’adresse ci-dessous. Les dossiers sont conservés et des reçus pour les dons sont envoyés à la fin de l’année.

 

La communauté des veuves

Il y a quelques mois, le Pasteur R… nous a partagé l’histoire d’une Syrienne dont le mari avait été tué sous ses yeux par son fils, parce qu’il refusait de renier sa foi nouvelle en Jésus Christ. Nous avons raconté dans un précédent article ce qui lui est arrivé lorsque son fils a ordonné qu’elle renie le Christ devant près de 400 témoins. L’histoire a été racontée partout et très souvent au Moyen-Orient ces derniers mois. Mofidah, elle, s’en est sortie indemne, tout à fait épargnée par le feu, la fumée et la chute des débris de la mosquée complètement détruite, mais ce ne fut pas le cas de son fils de 32 ans ni des autres témoins. Depuis, le Seigneur a choisi de se servir de Mofidah et d’un groupe de 25 autres veuves pour amener les autres au salut et Il a choisi aussi de guérir beaucoup de malades au travers d’elle. Ces histoires se répandent… La semaine dernière, dans une ville voisine, les combattants d’ISIS avaient attaqué et blessé sérieusement un groupe d’hommes, leur pulvérisant les jambes avec des balles de gros calibres, les laissant les os brisés, perdant leur sang, et voués à la mort. Il y avait quatre « cheiks » parmi les blessés pris en charge par plusieurs médecins, tous d’accord sur le fait que seule une amputation dans les jours à venir pouvait leur sauver la vie.

Un voisin de l’un des Cheiks, qui avait entendu parler des prières de Mofidah, suggéra qu’elle soit autorisée à prier pour eux. On envoya un messager pour trouver Mofidah et lui demander de rencontrer les quatre Cheiks dans une mosquée d’une ville des environs. Il fallut deux jours pour la trouver, et pendant ce temps, la gangrène s’était déjà installée : le temps pressait.

Connaissant le piège dans lequel son mari, Nabil, était tombé, qui lui avait coûté la vie, et sachant ce qui lui était arrivé dans une autre mosquée, elle hésitait à y aller. Cependant, elle et son groupe de 25 veuves, prièrent et discutèrent, et elles lui conseillèrent vivement d’y aller.

Lorsque Mofidah et son armée de 25 intercesseurs, toutes veuves, arrivèrent à la ville en question, elles ne furent pas seulement reçues à la mosquée par les quatre Cheiks blessés, mais également par un autre groupe de 12 Cheiks, ainsi que par un groupe de spectateurs. Quand Mofidah regarda les blessés, elle vit qu’ils étaient dans un état critique.

Les Cheiks, les blessés et les autres, essayèrent de faire un pacte avec Mofidah, lui disant qu’ils croiraient en son Dieu si les hommes étaient guéris. Elle refusa de faire aucune tractation, leur disant qu’elle n’avait pas le pouvoir de guérir quiconque, que Dieu seul pouvait le faire et qu’elle ne savait pas si Dieu les guérirait ou non. Elle ne voulait pas que la guérison des hommes soit la condition de leur foi. Qu’ils choisissent de croire ou non, c’était entre eux et Dieu. Après discussion, ils acceptèrent finalement qu’elle prie pour les blessés sans aucune condition.

Mofidah déclara alors qu’elle ne ferait rien jusqu’à ce qu’elle ait eu un moment de solitude.

Elle passa alors une demi-heure en prière, seule avec Dieu. Revenant vers le groupe, elle dit qu’elle aurait besoin de certaines choses avant de pouvoir prier pour eux. Il lui fallait de la farine, de l’eau, de l’huile et de quoi allumer un feu. Elle demanda aussi 4 bâtonnets.

L’un des responsables des Cheiks rassembla ce qu’elle avait demandé. Elle leur dit qu’ils ne devaient pas s’attendre à une guérison instantanée, que cela prendrait 3 jours, mais que Dieu guérirait les blessures. Mofidah mélangea dans un saladier la farine, l’eau et l’huile puis elle ajouta un peu de poussière du sol. Ce qu’elle fit ensuite les choqua tous. En fait, il fallait la main de Dieu pour empêcher ces hommes de la tuer là, sur place, dans la mosquée.

Mofidah étala la mixture sur les huit jambes et demanda aux spectateurs d’aider chaque blessé à mordre les morceaux de bois pour ne pas mordre leur langue. Elle mit alors le feu à la concoction ! La douleur terrible fit hurler les hommes mais elle ne céda pas. Elle entretenait les feux, ajoutant au besoin davantage du mélange, et cela pendant 30 à 45 minutes !

Les Cheiks qui regardaient étaient offusqués, pensant qu’elle était en train de les tuer. Ils lui demandèrent si elle était folle. Elle leva la main dans leur direction, les regarda et leur demanda: « Est-ce que vous voulez qu’ils soient guéris ou non? « . Elle leur dit de se taire, et de ne pas s’en mêler ou de sortir de la mosquée.

Les quatre blessés perdirent connaissance pendant l’opération et ne se revinrent pas à eux, ce qui mit les autres Cheiks en colère, car ils pensaient qu’elle les avait tués. Ils la menacèrent et lui dirent qu’elle paierait le grand prix pour sa tricherie. Tout ce qu’elle leur répondit est que cela prendrait trois jours et qu’ils devaient lui accorder ces trois jours ou les hommes ne seraient pas guéris.

Pendant trois jours, les quatre Cheiks blessés restèrent endormis. Ils ne s’éveillèrent pas jusqu’à ce que Mofidah vienne à eux le troisième jour et les appelle par leur nom. Quand elle appela chacun d’eux, il s’éveilla et sauta debout criant de joie : ils étaient TOTALEMENT guéris. Lorsque les spectateurs examinèrent leurs jambes, ils ne purent trouver aucune marque. C’était comme si Dieu avait donné de nouvelles jambes à tous les quatre !

Les Cheiks tombèrent aux pieds de Mofidah, les embrassant, et lui demandant de leur apprendre à connaître Dieu comme elle. Elle leur rappela qu’elle ne les avait pas guéris, qu’elle n’était que l’outil de Dieu. Mais elle voulait les amener à la prière. Les quatre Cheiks qui avaient été guéris prièrent sur le champ et acceptèrent Jésus comme leur Messie.

Les autres douze Cheiks firent la même chose, comme aussi les gens qui avaient été témoins de l’évènement. Alors commença une grande célébration……. pas seulement ici sur la terre, mais aussi dans le Royaume des Cieux !

Les hommes vont aller très vite voir R… pour recevoir l’enseignement sur leur Sauveur et Rédempteur qu’ils viennent de découvrir. Des hommes comme ces Cheiks enseignent depuis 40 ou 50 ans et les gens leur vouent un très grand respect. Des milliers de personnes vont probablement trouver Jésus comme Messie simplement par ce seul miracle ! Le Livre des Actes s’écrit encore…..On ajoute même les derniers chapitres maintenant.

Mais le besoin de Bibles est permanent, à mesure que de plus en plus de gens de langue arabe rejoignent le Royaume de Lumière au Moyen-Orient. Nous continuons à prier pour que d’autres rejoignent la House of Blessing (Maison de Bénédiction) en rendant la Parole de Dieu disponible à ceux qui vivent dans les ténèbres, pendant qu’il en est temps encore.

Quant à moi, chaque fois que je lis les détails de cet évènement incroyable, qui s’est passé il y a moins d’une semaine, j’ai les larmes aux yeux. Comme Dieu aime la race humaine !

Quel chemin peut-Il faire pour atteindre quatre hommes à qui l’on n’a appris à peine plus que leur dieu Allah est un dieu de haine et qu’il ordonne à ses disciples de faire la même chose. Avec de tels hommes, Dieu découvre son amour de la manière la plus extraordinaire. J’ajouterais qu’il semble y avoir une signification intéressante dans les choses que Dieu a demandé d’utiliser à son humble servante Mofidah. Ce sera le sujet d’un courrier très bientôt. Dieu ne fait jamais rien sans raison! Voudriez-vous être partie prenante de ce qui se passe au Moyen-Orient aujourd’hui?

Une haine nouvelle a été lâchée sur la terre ces dernières années et c’est ce que nous voyons au Moyen-Orient et à d’autres endroits de la terre. House of Blessing (HOB) est juste au milieu du débordement de cette haine, dans plusieurs des nations du Moyen-Orient. Elles ont absolument besoin de vos prières et votre soutien financier est grandement nécessaire pour fournir des Bibles aux milliers de nouveaux croyants, dont la plupart ont tout perdu et vivent dans des camps de réfugiés.

 

Que Dieu vous bénisse!

2 comments

  • gabrielle

    bonjour, je viens de lire les articles sur le moyen orient et je remercie Dieu car dans la détresse de la guerre il manifeste sa gloire.
    je voudrai faire un don pour des bibles pour le moyen orient. Vous mentionnez dans l’article que c’est possible mais je n’ai pas trouvé le lien.
    Soyez béni!
    Gabrielle

    • Lionel

      Chère Gabrielle,
      Ce n’est pas facile d’envoyer des dons car le pasteur Jake Geier se trouve aux États-Unis et la « Maison de bénédiction » n’étant pas une association missionnaire comme les autres n’a pas toute l’infrastructure administrative que l’on peut trouver habituellement. Le mieux est de contacter directement Jake Geier à l’adresse suivante: info@keeplookingupward.com (en anglais…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *