Témoignages de guérison

CONSTATER LA GUERISON A LA GLOIRE DE DIEU

CAS CLINIQUE DE « M »: enseignante de nos 4 enfants

dans une école privée des Alpes-Maritimes

HISTOIRE DE LA MALADIE ET DIAGNOSTIC

♥ Janvier 90 : accident de la voie publique (traumatisme avec fléau cervical); découverte progressive d’une fatigabilité à la lecture…

♥ Décembre 1990 : Bilan ophtalmologique satisfaisant lors de l’examen médical pour le renouvellement du permis de conduire (car scolaire) Puis constatation en quelques semaines d’une baisse brutale de la vision avec impossibilité de lire ! L’ophtalmologue consulté affirme: 1/10 à gauche et 4/10 à droite.

♥ Angoisse terrible d’être atteinte de la maladie héréditaire qui a déjà touché 15 membres de sa famille (9 cas masculins, 6 cas féminins) et qui conduit à une cécité par atrophie des nerfs optiques due à une mutation de l’ADN : la maladie de Leber.

♥ 15 au 18 Janvier 1991 : hospitalisation pour ponction lombaire, biopsie musculaire, angiographie, tomodensitométrie cérébrale et autres examens complémentaires.

♥ Septembre 1991 :

–    Diagnostic confirmé : Neuropathie Optique Héréditaire de Leber.

–    Il n’existe aucun traitement curatif de la neuropathie optique.

–    Seul un traitement préventif est proposé pour limiter l’évolution de la maladie, et retarder

la cécité irrémédiable. La médecine ne peut soigner les lésions déjà existantes.

♥ Pas d’autres problèmes physiques mais angoisse terrible d’être aveugle pour toute sa vie. Repli sur soi,  découragement, problèmes de relations, peur, dépression.

 

PRIERE

♥ Week-end des 10-11 Octobre 1992 : Invitation à passer le week-end dans notre famille pour lui changer les idées, et prier pour elle. Bertrand lui chante tout le temps «  Je te dis que si tu crois tu verras la gloire de Dieu ! ».

♥ Acte de foi : (Marie-Joy avait la certitude qu’elle allait être guérie) Participation à la réunion de notre assemblée le Dimanche après-midi (Mission Chrétienne la Parole de Vie à Villeneuve-Loubet dans les Alpes-Maritimes). Comme prévu, « M » demande la prière pour ses yeux, mais aussi, pour une guérison de toute sa personne, nous prions : « Seigneur, agis pour Ta Gloire ». Une personne met la main sur son front, elle tombe dans le repos dans l’Esprit : sensation de chaleur dans l’œil, tremblements, elle est fortement secouée, (libérée !), elle se souvient de peu de choses. En ouvrant les yeux avant la fin de la réunion, elle prononce « Hello Kitty !! ». En effet, elle distingue ce qui est écrit sur le T-shirt de l’une de nos filles qui se trouve de l’autre côté de la pièce !

Elle est tellement secouée qu’elle veut revenir avec nous dormir à notre domicile. Après un peu de repos vers 19h00, nous procédons à un test d’acuité visuelle de loin à l’aide de l’échelle de Monnoyer. Nous constatons 10/10 à l’œil droit et 5/10 à l’œil gauche. Nous lui disons que le processus de guérison est amorcé et qu’elle va bientôt avoir 10/10 à chaque œil ! Le Seigneur ne fait pas les choses à moitié !

 

BILAN APRES LA PRIERE

 

♥ Vendredi 16 Octobre 1992 : Rendez-vous prévu chez l’orthoptiste (rééducation pour éviter la fatigue liée au déséquilibre entre les deux yeux). Bilan : 10/10 à droite et 9/10 à gauche.

♥ Le 9 Novembre 1992 : Bilan chez le chef de service d’ophtalmologie de l’hôpital. Commentaire : « C’est incroyable. C’est complètement dingue, je suis sidérée, vous allez me faire croire à un miracle ! » Tout est normal : champ visuel, fond d’œil, PEV à Damier, acuité 10 /10, disparition de la perte de la vision centrale et des troubles de la vision des couleurs. Le médecin a les larmes aux yeux.

♥ Le 17 Novembre 1992 : Rendez-vous dans le service de neurologie, le grand patron s’exclame :« Une amélioration ? C’est impossible ! L’évolution de la maladie ne va jamais dans ce sens. Bon, je n’ai pas la foi que vous avez, je vous conseille de refaire un bilan dans 6 mois; ce doit être une rémission » .

♥ Toute la communauté chrétienne constate que non seulement le Seigneur lui a redonné la vue mais aussi la vie !    Marc 11 : 23-24 « Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne: … il le verra s’accomplir. C’est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir. Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez… »  Elle est rayonnante, épanouie et pardonne…

♥ 6 Mois après, « M » continue toujours le traitement préventif et demande au neurologue si il accepterait l’arrêt du traitement. « Je ne peux que constater les résultats, mais je ne peux pas savoir si ça ne va pas revenir plus tard. D’accord pour stopper les protéines ».(coût du traitement venant du Japon :4500frs/mois)

 

GENEALOGIE DE LA FAMILLE DE « M »

Sur les 15 cas connus dans sa famille, tous du côté de sa mère, 3 oncles sont devenus subitement aveugles. Le dernier est mort en 2001, après être devenu aveugle en 1996. Le neurologue demande une autopsie avec prélèvements d’ADN, il n’y pas de doute possible : à l’étude moléculaire de l’ADN mitochondrial, il retrouve chez l’oncle la même mutation génétique que chez « M », la mutation nt 11778 (gène ND4), à l’état homoplasmique. Pour elle, c’est magnifique d’avoir toujours le même ADN que sa mère et cependant d’être guérie miraculeusement.

genealogieM

 Y A T-IL EU GUERISON MIRACULEUSE ? 

♦ Point de vue médical

Il existe en effet sept critères d’exclusion permettant d’établir si une guérison est inexpliquée. Si l’un de ses critères manque, alors l’hypothèse est réfutée. Notre cas répond à tous les critères :

1- La maladie a un caractère de gravité, avec un pronostic défavorable : c’est le cas.

2- La réalité et le diagnostic de la maladie sont assurés et précis: c’est le cas.

3- La maladie est uniquement organique, lésionnelle: c’est le cas.

4- Un éventuel traitement ne doit pas avoir été à l’origine de la guérison: c’est le cas.

5- La guérison doit être subite, soudaine, instantanée: c’est le cas.

6- La reprise des fonctions doit être complète, sans convalescence: c’est le cas.

7- Il ne s’agit pas d’une rémission mais d’une guérison durable: c’est le cas, depuis déjà 11 ans…

 

♦ Point de vue pastoral

Après le passage de ses critères, les conclusions d’expertise médicale confirment le caractère inexpliqué de la guérison de « M ». L’ église peut parler de « miracle », de guérison à la Gloire de Dieu, si elle juge de la sincérité du témoin, relève les signes positifs accompagnant les circonstances de guérison et les fruits spirituels qui en découlent, ainsi que la conformité au message évangélique.

 

Psaumes 103 : 3  C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités, qui guérit toutes tes maladies !

Psaumes 145 : 4   Que chaque génération célèbre tes oeuvres, et publie tes hauts faits!

  Psaumes 77 : 12-13  Je parlerai de toutes tes oeuvres, Je raconterai tes hauts faits.

Psaumes 150 : 2   Louez-le pour ses hauts faits! Louez-le selon l’immensité de sa grandeur!

 

Que toutes les personnes comme «M» qui pensent que quelque chose à miraculeusement changé dans leur vie, pendant ces jours, retournent chez leur médecin traitant et remplissent le

questionnaire     mis à leur disposition !

Docteurs Bertrand et Marie-Joy CHAULIAC                                 www.partenairesmoisson.fr

Paris tout est possible 9-11 Novembre 2003

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *